Manifestations à Québec: militants contre l’immigration illégale et militants antiracistes

21 août 2017

La ville de Québec a connu des perturbations conséquences des manifestations tenues par des militants contre l’immigration illégale et les militants se nommant antiracistes. Fait assez étonnant, on craignait la violence du côté des militants contre l’immigration illégale mais ce sont les antiracistes qui ont donné du fil à retorde aux agents de l’ordre et de la paix de la ville de Québec.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui nous fait voir qu’il y a des torts dans tous groupes qui revendiquent excessivement leurs idées politiques au point d’user de violence pour faire régner leurs idées. Tous se préparaient à voir la violence débordée et débordante du côté des militants contre l’illégalité dans l’immigration et tous ne s’attendaient pas à voir les antiracistes se comporter comme des voyous face aux agents de la paix et de l’ordre et face au bien public. Il y a de quoi à réfléchir aux propos du Président des États-Unis Donald Trump lors des manifestations de Charlottesville faisant référence que les deux parties portaient de lourdes responsabilités dans un tel évènement. Personne n’a aimé ce genre de neutralité sauf quelques lucides.

Comme simple citoyenne, je me suis arrêtée sur les répliques de quelques élus sur cette manifestation contre l’immigration illégale et l’antiracisme. D’abord celle de notre Premier Ministre Philippe Couillard: « Nous vivons dans une démocratie où le respect doit être la norme et non pas l’exception.» Bien oui, dans notre province de Québec, dans notre Canada, on vit démocratiquement mais en ce moment on se demande si la démocratie sert vraiment de base à notre politique? Nos frontières sont traversées par de nombreux migrants et notre Loi d’immigration du Québec et du Canada est violée puisque ses normes ne sont pas respectées. Que dirait Mr Couillard, si demain on défiait la loi sur la conduite automobile, sur l’assurance-santé, sur l’assurance-médicaments?

Comme simple citoyenne, je me permets de l’affirmer pour l’avoir étudié la Loi sur l’immigration de notre Québec et de notre Canada contient tout pour éloigner la peur du racisme puisqu’elle permet de protéger notre territoire contre tous indésirables, criminels ou illégaux venant de l’extérieur. C’est incroyable que cette Loi sert de pouvoir au parti politique pour se faire élire. C’est une grossière indécence politique puisque nos frontières et notre Loi d’immigration provinciale et fédérale méritent le même respect que celui que l’on doit aux forces de l’ordre et de la paix. En ce moment, notre démocratie s’étiole. Pourquoi au Québec, ceux qui réclament le respect de notre Loi sur l’immigration et nos frontières se font accuser de racistes? Parce que de nos jours, le Québec et le Canada se tournent vers les victimes des pays antidémocratiques au lieu de se retourner vers les pays antidémocratiques qui n’arrivent pas à se responsabiliser face à leur population puisque leurs élus ont volé le pays à sa population. Pourquoi les militants antiracistes ne se tournent pas vers les pays comme le Kenya que pour nommer celui-là pour changer leur politique afin le pays revienne à son peuple. Les migrants sont des déserteurs qui ont pris la chance de tomber dans les mains des passeurs et des truands pour nous rejoindre. Ce qui se passe actuellement dans notre monde, c’est une lutte contre la démocratie. On oblige les simples citoyens (es) à la respecter et l’apprécier tout en offrant un faire-part aux migrants à violer nos frontières et à bafouer notre Loi sur l’immigration. Pouvoir politique oblige pour demeurer au pouvoir. Un bel exemple, notre archange élu Gabriel Nadeau Dubois qui s’est prononcé contre la manifestation de Québec. «Il est nécessaire et légitime de manifester contre l’intolérance et le racisme.» Est-ce vraiment de l’intolérance et du racisme que de manifester pour dire à nos élus libéraux: en démocratie, on a du respect pour nos Lois et celle de l’Immigration et celle de nos frontières méritent le respect. Quelle injustice pour les québécois (es) qui ne sont ni compris et écouté par les élus libéraux qui laissent nos frontières et notre Loi sur l’immigration se faire écraser et mépriser. Quelle façon pour atteindre et maintenir leur pouvoir! En plus d’identifier au racisme ceux et celles qui commandent le respect de nos frontières et de notre Loi de l’immigration. Qui affaiblit notre démocratie! Nos élus pour maintenir leur pouvoir. De nos jours, peut-on gérer la crise migratoire comme on le faisait autrefois? C’est impensable puisque la rage et la haine face aux pays démocratiques occidentaux sont bien en place. Pendant que nos élus ne cherchent nullement à protéger ni nos frontières et ni à déployer fortement sa Loi sur l’immigration pour y faire face. Un pays ça appartient à son peuple et non aux visions du monde de ses élus.

Simplecitoyenne

Steve Bannon congédié de la Maison-Blanche

19 août 2017

Steve Bannon congédié de la Maison-Blanche mais le problème, c’est Trump.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui offense tout comme l’auteur de la biographie de Trump, Tony Schwartz qui assure: Donald Trump ne ressemble pas à l’homme qu’il décrivait il y a trois décennies. «Il est loin d’être aussi intelligent que les gens ne se l’imaginent» assure-t-il. Et d’ajouter: «En réalité, j’ai mis du rouge à lèvres sur un cochon.» En pays démocratiques, peut-on se permettre ce genre d’insultes et en pays antidémocratiques elles sont courantes face au nouveau successeur d’un Président sortant. Combien de gens réalisent ce qui se passe actuellement en politique américaine a été voulu et planifié pour survolter les républicains contre leur Président au pouvoir. C’est évident les démocrates souhaitaient ardemment garder le pouvoir présidentiel entre leurs mains et ils l’ont grandement démontré lors de la course présidentielle.

Comme simple citoyenne, je n’ai aucun intérêt économique et politique pour regarder la Présidence de Trump et pour pencher sur ce qu’elle vit présentement sauf par respect pour la démocratie et ses valeurs. Lorsqu’on respecte la démocratie et bien on porte aussi du respect envers un Président élu surtout par les grands électeurs. Il doit bien y avoir une raison pour y croire. Qu’un média publie que Steve Bannon congédié de la Maison-Blanche mais le problème, c’est Trump et bien c’est immoral puisqu’on ne cherche pas les deux côtés à ce genre de démission.

Comme simple citoyenne, je me demande pourquoi tant de démissions au sein de l’entourage du Président Trump? Et si la CIA ou le FBI ont mis sur écoute la Tour Trump où dès son entrée à la Présidence des États-Unis, Donald Trump travaillait à monter son équipe. Pourquoi Donald Trump a choisi la Tour Trump pour le faire au lieu de la Maison-Blanche? Craignait-il des écoutes, la CIA ou le FBI? Maintenant, on peut se poser ce genre de question au lieu de traiter Trump comme la pourriture de la Maison-Blanche. Je regrette mais en voyant un tel titre dans notre actualité, ça me porte à dépasser ce que les médias essaient de nous imbiber. Une pensée de masse, fabriquée en masse et diffusée en masse pour la répandre en masse dans la masse qu’on a créé. Quelle immoralité pour la démocratie. Pourquoi Trump serait l’unique responsable du fouillis politique des États-Unis? Les républicains ont une grande part de responsabilités, la CIA et le FBI une énorme part d’irresponsabilités et les démocrates qui se conduisent comme le font continuellement les partis politiques africains lorsqu’ils perdent le pouvoir et pour le reprendre s’attaquent au successeur.

Comme simple citoyenne, je suis choquée par ce qui se passe actuellement dans la politique des États-Unis parce que l’on continue de blanchir la Présidence de Barack Obama en continuant constamment de noircir la Présidence de Donald Trump. Et si l’effet contraire s’était produit, quelle aurait été la réaction du monde? Combien de pays dans notre monde peuvent s’offrir la démocratie et combien de pays de notre monde la refusent et crachent dessus? Le principe de la démocratie est la base pour stabiliser la politique d’un pays. Ce n’est pas avec des angéliques qu’il faut la maintenir, elle se maintient à coup de force et de courage. La présidence de Barack Obama a été ensorcelante et envoûtante et celle de Donald Trump trop ardente et bouillonnante. On peut juger celle de Barack Obama puisque la démocratie l’a obligé de quitter malgré qu’il aurait tant aimé se représenter. On ne peut pas juger celle de Donald Trump puisqu’elle a toujours les bâtons dans les roues grâce aux démocrates et à certains républicains qui les secondent et les appuient. Au point de se questionner peut-on être républicains et démocrates en même temps? Des vraies sauterelles! A qui la faute! A Trump! La politique des pays démocratiques prennent le virage de la politique des pays antidémocratiques. Dans quel monde vivons-nous? Au point, de me demander si les démocrates ont perdu le goût à la démocratie sous la Présidence de Barack?

Simplecitoyenne

Le Tweet de Barack qui a fait le tour du monde!

18 août 2017

Barack Obama a posé un Tweet qui a fait le tour du monde affichant son militantisme égalitaire! Mais l’admiration est tellement un signe d’ignorance.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur le tweet de Barack Obama qui a fait le tour du monde. J’ai pris du temps à comprendre pourquoi j’avais des réactions à l’opposer de la majorité du monde en admiration devant le tweet de Barack. Après de nombreuses réflexions, j’ai compris pourquoi le tweet de Barack Obama n’arrivait pas à susciter chez-moi une grande valeur. C’est d’abord la photo des enfants et ensuite le droit égalitaire qui y était assimilée. On est tous égaux.

Comme simple citoyenne, je regrette mais la conception et la naissance sont souvent comparée au droit égalitaire mais c’est une grande fausseté puisque la conception et la naissance sont des principes universels de la nature humaine. Le petit de l’humain grandit dans une famille qui est loin d’être modelée ou imprimée par celle du voisin ou du voisinage qui varie selon l’éducation, l’instruction des parents. Par contre, le respect des autres et envers les autres pour vivre en harmonie est nécessité. Pourquoi les militants du grand principe égalitaire se référent aux principes de la conception et de la naissance pour crier au monde leur campagne égalitaire? C’est une fausseté puisque la conception et la naissance est un principe universel et naturel et le petit humain en entrant dans notre monde doit apprendre à grandir et à vivre dans un monde pluriel et divers. Le terme égalité et égalitaire est vraiment galvaudé et apprécié par les dieux religieux et politiques afin de mieux garder emprise sur leur propre grande vision du monde.

Comme simple citoyenne, la photo du tweet de Barack m’a choquée puisque l’on s’est servi des photos d’enfants comme on se sert des photos de petits animaux pour nous séduire et nous attendrir. Comment peut-on continuer à prendre la conception et la naissance des humains comme un simple principe d’égalité? Arrêtons de nous prendre pour des gogos. La conception et la naissance sont des principes universels de la nature humaine et non une simple égalité. Rêver d’un monde égalitaire, et bien c’est comme de rêver de voir des poules avec des dents.

Comme simple citoyenne québécoise, je crois le Tweet de Barack a inspiré en moi le contraire des réactions de notre monde actuel qui a tant besoin de dieux politiques et religieux. Le Tweet de Barack, l’art de faire passer un message égalitaire en pays occidentaux démocratiques pendant que dans plusieurs pays antidémocratiques on voit des enfants armés, des femmes violées et des pays qui n’arrivent pas à stabiliser leur politique puisque les élus volent le pays à sa population. Le Tweet de Barack tout un genre de culpabilité face aux pays occidentaux démocratiques et tant d’indifférence face aux pays antidémocratiques d’Afrique, d’Asie, du Proche et Moyen-Orient. Barack un autre fabrique d’élite et de prix Nobel qui ne change pas le monde mais juste une illusion de changement.

Comme simple citoyenne, je sais que je vais m’attirer une foule d’insultes mais je vais vous expliquer comment je me suis sentie vraiment devant le Tweet de Barack, exactement le même chose lorsque j’ai visité les cathédrales, les châteaux des pays d’Europe. Une chaleur et des frissons se sont emparées de ma petite personne et j’en ai cherché la raison et après quelques jours j’ai trouvée. L’admiration ne passait pas devant tant de chef d’oeuvre mais toute l’exploitation des gens pour arriver à ce genre de création me soulevait. C’est la même chose pour le Tweet de Barack, se servir de la conception et de la naissance des petits humains pour l’abaisser au principe égalitaire de notre temps afin de stimuler nos visions de dieu politique, non merci je refuse d’applaudir ça. Prendre des enfants comme des petits chatons ou des petits chiens pour mieux nous émouvoir politiquement et bien c’est non merci. Ai-je le droit de demeurer qu’une simple citoyenne ou de me faire cataloguer d’inapte à ce monde? Je continuerai toujours à dénoncer les dieux politiques et religieux de ce monde qui nous envahissent et nous endoctrinent à leur vision du monde. Pourquoi Barack s’acharne à culpabiliser les pays occidentaux démocratiques lorsqu’il a tant à faire en pays antidémocratiques? La question doit se poser?

Simplecitoyenne

Le monde entier condamne «l’attaque terroriste» de Barcelone

18 août 2017

Le monde entier condamne «l’attaque terroriste» de Barcelone titrent plusieurs médias.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui condamne l’attaque terroriste survenue en Espagne, dans la ville de Barcelone. Le monde entier condamne cette attaque islamiste survenue à Barcelone, faisant 13 morts et plus de 100 blessés. Je regrette mais ce sont les pays occidentaux démocratiques incluant notre Canada et les États-Unis, l’ONU et l’OTAN ainsi que l’UE qui se présentent pour condamner cette attaque de terreur et de frayeur islamiste. Aucun pays antidémocratique ne se pointe pour dénoncer ce genre de conduite indécente et incivile.

Comme simple citoyenne, lorsque de tels attentats islamistes se produisent, ça me prend un certain temps afin de réagir puisque j’entends mon âme hurler et gémir et je n’ai absolument pas le goût de dire que «ça me crève le coeur» puisqu’aucun son peut sortir de ma bouche devant de tels inhumanités et barbaries. Ma première réaction, est d’avoir une bonne pensée pour les victimes de cette attaque islamiste, les blessés physiques et psychologiques, pour toutes leurs familles ainsi que pour le pays où cet attentat a été commis et automatiquement on ne peut pas faire autrement que d’offrir notre solidarité à sa population. C’est au tour de l’Espagne et de Barcelone qu’aujourd’hui on doit se tourner. Sympathie et solidarité vous accompagnengt dans de telles cruautés et inhumanités.

Comme simple citoyenne québécoise, je supplie nos élus de tous les pays démocratiques occidentaux de prendre au sérieux ce genre de rage et de haine qui se propagent face à l’Occident et ses occidentaux. Au nom du racisme et de l’islamophobie, on essaie de nous faire accepter ce genre de comportement qui glace notre démocratie et ses valeurs. Pourquoi au nom de la démocratie et de nos valeurs démocratiques on accepte angéliquement que de tels attentats inhumains et barbares se produisent en pays de droits et libertés? Parce que les pays antidémocratiques se servent de nos valeurs de liberté et de droits pour mieux laisser leurs producteurs et initiateurs de terrorisme nous attaquer. Barack Obama sera-t-il le premier à tweeter contre les terroristes islamistes? Aura-t-il la force et le courage de dénoncer les inhumanités et les cruautés imposées aux pays démocratiques occidentaux par les pays antidémocratiques d’Afrique, d’Asie, du Proche et Moyen Orient, qui sont incapables de maintenir les islamistes qui s’y terrent pour imposer au monde leurs inhumanités et leurs barbaries? Il faut plus qu’une condamnation, il commence à être temps que l’on établisse des sanctions sévères au plan des entrées et des sorties dans nos pays occidentaux. Qui aura ce genre de force et de caractère pour changer des choses au lieu de nous faire croire qu’on change les choses lorsqu’on voit et observe toujours les mêmes résultats.

Comme simple citoyenne, je ne crois pas tout le monde condamne l’attentat de Barcelone sauf les pays démocratiques, l’OTAN, l’ONU et l’UE. Le reste du monde est trop occupé avec la terreur et la fureur des terroristes islamistes qui accaparent leur pays et accablent leur population. Qui a peur d’affirmé notre monde fait face à la mondialisation de l’Islam et tous les éléments sont en place pour nous en convaincre mais tous les éléments sont aussi en place pour nous le faire renier. La crise migratoire un élément de base qui peut nous en convaincre puisque dans toute crise mondiale se produit une crise migratoire. Pourquoi nos élus en pays occidentaux démocratiques ont si peur du racisme et de l’islamophobie pendant que les terroristes islamistes n’ont absolument pas peur de nous imposer leurs barbaries et leurs inhumanités? C’est bien beau de condamner les attentats terroristes islamistes mais à quel point notre tolérance peut-il encore les tolérer? Faut-il toujours attendre le pire avant de réagir justement pour éviter le pire? D’un côté, on a des élus angéliques qui se tiennent sur leurs beaux nuages et d’un autre côté, on a peu d’élus pouvant rendre le pouvoir politique à la politique du pays et non au pouvoir d’un parti politique. En démocratie, le pouvoir politique doit servir la politique d’un pays et non servir au pouvoir du parti politique élu. Pourquoi? Pour justement éviter le piège des pays antidémocratiques qui refusent lors du résultat d’un scrutin, le départ du Président en place tout en reniant ou contestant l’arrivée de son successeur. Maintenant, ce genre de réaction politique antidémocratique accable nos pays démocratiques. Nous l’observons présentement dans notre monde. C’est un signe assez inquiétant et on essaie de nous le faire repousser par des invocations au racisme et à l’islamophobie et on y mord à belles dents! Non ce n’est pas le monde entier qui condamne l’attentat terroriste islamiste à Barcelone en Espagne. Seuls les pays démocratiques occidentaux, l’ONU, l’OTAN, l’UE le condamnent et le reste du monde continue à se taire face à cette rage et haine qui se développe envers l’Occident, ses pays démocratiques et ses valeurs démocratiques. On se bat pour le racisme et l’islamophobie et on refuse de se battre contre les inhumanités et les pires cruautés des terroristes islamistes. Un affrontement entre la démocratie et ceux qui la fuient et la détestent.

Simplecitoyenne

Colére juste et justifiée!

17 août 2017

Un vibrant hommage est rendu à Heather Heyer tuée samedi à Charlottesville par une voiture lancée dans la foule de militants antiracistes, sa mère a appelé les militants à trouver des actions plus justes pour faire passer leur idées égalitaires.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui me fait réfléchir et qui devrait nous faire tous réfléchir sur le militantisme égalitaire afin de nous rendre compte du terrible envoûtement pour exploiter le mieux possible égalitaire, égalité et égalitarisme pour des intérêts politiques, religieux ou économiques. Au point de réaliser que l’égalitarisme sert bien souvent à produire ou à reproduire les pires inégalités en toute douceur.

Comme simple citoyenne, je regarde présentement ce qui se passe dans notre Québec dans l’actualité présente et c’est incroyable! Pourtant, on essaie de refouler notre colère juste et justifiée devant des beaux prêcheurs et prédicateurs de justice égalitaire posant des gestes contraire à leur prêche et prédication. Présentement au Québec, nos médias nous offrent la visite de la famille Clinton des États-Unis, invitée spéciale de l’écrivain Louise Penny puisqu’Hillary favorise ses romans. L’Abbaye de St-Benoît du Lac leur a ouvert ses portes et on sait très bien les moines ont fait appel au privé pour continuer de le gérer et de l’administrer engendrant des conflits de travail. Je bouille et transpire en voyant de tels évènements pendant que d’un autre côté les médias nous transportent aux frontières du Québec se faisant violer par les migrants haïtiens accueillis par la police où l’armée a déployé ses toiles pour les héberger. Où sont passés tous les beaux militantistes égalitaires à outrance pour dénoncer notre colère juste et justifiée? Notre Premier Ministre du Canada qui était si visible et si présent pour l’accueil des migrants syriens et si absent pour les migrants haïtiens. Barack Obama si présent pour accabler son successeur comme on voit ce genre de cas au Kayan. Des politiciens qui accèdent à la politique pour se faire adorer et vénérer. Chut! Il faut le taire, l’assimiler et l’avaler. Seuls les mots peuvent arriver à apaiser ma colère juste et justifiée.

Comme simple citoyenne québécoise, puis-je avoir le droit comme tous ces faux militants pour l’égalité d’exprimer ma colère juste et justifiée par la convocation des mots au lieu de prendre la rue comme on le faisait au temps de l’incivilité. Ce qui se passe au Québec présentement n’est pas valorisant ni pour les écrivains, ni pour les moines et encore moins pour notre politique et pour les politiciens qui l’exercent. La Présidence de Barack Obama et dieu merci la démocratie des États-Unis lui a permis de mettre un terme à sa Présidence puisque de toute évidence c’est le pouvoir d’un parti politique qui a gérer et administrer le pays et c’est immoral puisqu’un pouvoir politique doit se gérer et s’administrer selon l’attente de son peuple et non selon le pouvoir d’un parti politique. Aux États-Unis, le pouvoir démocrate a eu cette tendance immorale et au Canada, le pouvoir libéral a aussi ce genre de tendance. Barack et Justin se ressemblent, des dieux qui aspirent vénération et admiration et pire encore sous le militantisme égalitaire. Quant aux moines de St-Benoît-du-Lac et bien ils sont aussi hypocrites que les politiciens. On exploite les enfants, les femmes, et aussi bien des hommes dans un monde se voulant égalitaire sans compter que l’on a jamais le courage de dénoncer ceux qui exploitent intellectuellement le mot égalité, égalitaire et égalitarisme. Pire encore, on a tendance à leur vouer toute notre admiration et vénération. Entre l’adoration des Cliton pour des retombée économiques et la crise migratoire pour des conséquences économiques, le militantisme égalitaire perd des plumes ou en gagne-t-il?

Simplecitoyenne

Le Twitter de Barack Obama sur les violences de Charlottesville

17 août 2017

L’ex-président américain, Barack Obama a cité Nelson Mandela sur le réseau Twitter pour répondre aux attaques violentes de Charlottesville.

Comme simple citoyenne canadienne, je pose un simple regard sur cette actualité choquante et méprisante envers la démocratie américaine et la politique américaine puisque de toute évidence Barack Obama a twitté sur les évènements de Charlottesville pour mieux s’impliquer dans la Présidence de son successeur et pour mieux nous référer à un Dieu politique qui est mort millionnaire et dont sa famille s’est déchirée pour sa fortune au seuil de son agonie. Au point de se demander, quel est le vrai chemin parcouru de ce prisonnier politique devenu Président de l’Afrique du Sud devenu millionnaire semant division dans sa famille même sur son lit de mort.

Comme simple citoyenne, je crois Barack se permet de partir en croisière pour remplacer le modèle Mandela. Est que ce genre de couronnement en dieu politique permet vraiment l’amélioration de la politique au pays des blancs et aux pays des noirs? Durant les des deux mandats présidentiels de Barack, des affrontements ont eu lieu aussi aux États-Unis entre blancs et noirs et Barack a-t-il fait grand-chose? Et pourtant, pourtant, plusieurs ethnies des États-Unis l’ont observé et lui ont reproché son silence.

Comme simple citoyenne, je souhaite Barack Obama arrête de s’acharner contre son successeur et qu’il laisse la démocratie et la politique américaine s’en charger. En démocratie, un ex-président doit se faire un honneur d’honorer la démocratie en respectant son successeur dès sa sortie présidentielle puisque dans les pays antidémocratiques, le Président sortant se porte garant de son successeur tout comme c’est le cas présentement au Kenya. C’est immorale en pays démocratiques mais en pays antidémocratiques c’est une normalité d’agir ainsi.

Comme simple citoyenne, je refuse dans notre ère actuel de me coller aux dieux politiques de notre monde qui sont aussi dangereux que les dieux des sectes de notre monde. Personnellement, je refuse de tomber dans ce genre d’idoles politiques pauvres et démunis devenus si riches par la politique surtout en Afrique-du-Sud. Barack Obama cherche a rejoindre le podium de Mandela, finira-t-il par y arriver? En attendant, il cherche encore à lutter contre son successeur présidentiel pour mieux se faire admirer par le monde entier. Le monde finira-t-il par comprendre que «c’est une force que n’admirer rien», «Etre intelligent, c’est être méfiant, même à l’égard de soi», et «La forme n’est souvent qu’une mise en scène qui déforme.» Citations de Paul Léautaud. Pourquoi le silence de Barack Obama s’observait sur les manifestations entre noirs et blancs pendant sa Présidence et que maintenant ce même Barack refait surface pour se mêler de la Présidence de son successeur? C’est bizarre au Canada, on a le Premier Ministre Trudeau qui a fait une grande visibilité pour lancer une invitation aux migrants de la Syrie et face à la migration des Haïtiens des États-Unis, il se fait invisible. L’ex-président Obama et notre Premier Ministre Trudeau deux angéliques qui déploient leurs ailes pour atteindre l’admiration du monde en attendant que la politique les coiffe parmi les millionnaires.

Simplecitoyenne

«Les frontières sont nuisibles» Néhémy Pierre Dahomey

15 août 2017

«Les frontières sont nuisibles», «la terre appartient à tout le monde», «plus on est fous, plus on rit!, plus on est de pauvres, plus on s’en sort!» selon Néhémy Pierre Dahomey, écrivain haïtien installé à Paris, de passage à Québec à l’occasion des Correspondances d’Eastman. Le Devoir, 14 août 2017, collaborateur Dominic Tardif.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui nous porte à réfléchir sur nos États de droit face à un ordre mondial qui cherche à s’implanter. Rien ne peut nous surprendre actuellement, puisque nous vivons entre la fiction et la réalité, la conscience et l’inconscience, la responsabilité et l’irresponsabilité. Peut-on se surprendre d’entendre un écrivain issus d’Haïti installé parmi les intellectuels français et parcourant le monde dans une criée assez forte «les frontières sont nuisibles» et «la terre appartient à tout le monde» et »plus on est fous, plus on rit!, plus on est pauvres, plus on s’en sort!». Assez pour se demander pourquoi les Haïtiens ont acquis l’indépendance de leur île? Pourquoi la France tient tant à sa culture et sa langue?

Comme simple citoyenne, je crois la terre est la planète des terriens et pour arriver à vivre ensemble il faut identifier son territoire, les pays jouent ce rôle primordial par le biais de leurs frontières. Ainsi on apprend à identifier son territoire et à respecter aussi celui des autres. La terre appartient au monde et raison de plus pour réaliser que les humains ne sont pas des bêtes errantes qui peuvent parcourir partout où elles veulent poue s’installer partout. La terre appartient à tout le monde! Cet écrivain haïtien exilé en France est-il entrain de nous suggérer: au diable la patrie mais belle admiration devant la grande apatrie terrestre.

Comme simple citoyenne, les propos de cet écrivain haïtien, qui a rejoint les élites français me font bien réfléchir sur les pauvres. Que seraient les pauvres sans les riches? Que seraient les élus élites et les religions sans les pauvres? Un monde sans pauvre et sans riche, c’est impensable. Un monde égal partout, on ne souhaite même pas ça actuellement en architecture. Un monde qui mange toute la même chose, qui aime les mêmes spectacles, qui boivent tous les mêmes boissons. Un monde qui se perche partout ou qui se cherche partout. Actuellement, on a l’impression de vivre dans un monde ou l’inconscience a chassé la conscience, l’illégalité défie la légalité, l’irréel s’empare du réel, l’irresponsabilité chasse la responsabilité, l’incrédibilité écrase la crédibilité et la pauvreté défavorise la richesse.

Comme simple citoyenne, je ne peux que souhaiter devant les réflexions de cet écrivain haïtien exilé en France, de demeurer maître chez-moi. Un domicile est un lieu inviolable en pays démocratiques. Personne ne peux y pénétrer sans mon autorisation, permission ou invitation. Etre maître chez-nous c’est aussi de comprendre que les autres peuvent l’être aussi. Pour ma sécurité et pour ma protection, je me dois de verrouiller ma porte dans un monde ou la rage et la haine débordent contre la démocratie des pays démocratiques et de ses valeurs pendant dans les pays antidémocratiques on se tuent et s’entretuent à la hachette tout en cherchant à valoriser sa pauvreté puisque la religion et la politique du pays la cautionnent. Abolir les frontières et imposer au monde un ordre mondial, nous aurons converti le monde en errance avec un grand berger pour les surveiller. Qui sera cet élu? Vaudra-t-il mieux qu’il soit pauvre ou riche?

Simplecitoyenne

Canada aux prises avec la crise migratoire

12 août 2017

Le Canada est aux prises avec la crise migratoire. C’est une réalité et elle devait se réaliser puisque les migrants ont entendu et écouté l’invitation chaleureuse du Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau fait aux migrants syriens leur assurant l’accueil au Canada peu importe leur origine et leur religion. Mais, mais, d’autres ont aussi emboîté le pas pour immigrer vers le Canada et surprise, les Haïtiens des États-Unis répondent aussi à ce genre de faire-part. Combien d’autres s’inviteront à l’appel du beau, grand et généreux Canada de Justin Trudeau?

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui fait couler beaucoup d’encre au Québec et au Canada, le Canada aux prises avec la crise migratoire. Avons-nous le droit de l’analyser et de l’observer sous tous ses angles sans nous faire identifier au racisme ou à l’exploitation des étrangers par les élus libéraux du Québec et du Canada au pouvoir et par le maire de Montréal, Denis Coderre?

Comme simple citoyenne, je crois la crise des migrants prend son embryonnaire en Europe et jamais personne n’a eu le courage de dénoncer jusqu’à ce jour ceux qui l’activent, la cautionnent et la dirigent parce qu’elle s’opère sur le couvert de la clandestinité et des idéologies politiques et religieuses qui la soutiennent et s’en inspirent pour maintenir leur pouvoir. La crise migratoire qui frappe notre Canada est tout simplement une réponse favorable à l’invitation d’accueil fait par notre Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau contrairement à l’Europe qui n’arrive pas à mettre la main aux collets des truands et des passeurs qui exploitent la situation des migrants sans se soucier dans quel état de clandestinité, ces bandits conduisent ces gens à débarquer illégalement en territoire étranger tout en violant les principes de leur Loi sur l’immigration. Pourquoi Justin Trudeau en lançant un tel message aux migrants syriens s’est permis de se présenter parmi eux? Maintenant, on peut se demander pourquoi il demeure si invisible face aux Haïtiens qui forcent les portes de nos frontières?

Comme simple citoyenne, puis-je me permettre de dire que le message lancé aux migrants par notre Premier Ministre du Canada vient d’avoir une réponse immédiate de la part des migrants de ce monde pendant le nouveau Président des États-Unis, Donald Trump décidait de sévir contre la clandestinité aux frontières américaines et contre ceux qui ne respectent pas les normes de sa Loi sur l’immigration. A nous de juger s’il faut continuer en plein coeur de notre modernité, en pays démocratiques qu’il faut gouverner un pays selon la vision du monde ou selon la vision de son peuple. Autrefois, on pouvait accepter la crise migratoire puisque la politique avait les mains et les pieds liés par la religion. Actuellement, la démocratie peut arriver à mettre en question une crise migratoire ce qui était impensable autrefois. Pourquoi un État de droit laisserait ses frontières forcées et sa Loi sur l’Immigration violée? Il est grand temps de considérer en pleine modernité à qui profite la crise des migrants? Surtout aux pays antidémocratiques qui n’arrivent plus à stabiliser leur politique et qui n’arrivent plus à répondre aux besoins et exigences de leur peuple. La crise migratoire permet à ses pays de se déresponsabiliser face à leur population avec la bénédiction des pays démocratiques.

Comme simple citoyenne canadienne, ne venez pas me faire croire que la crise migratoire qui frappe actuellement notre Canada est dû à la politique du Président Trump concernant l’immigration clandestine. Notre Premier Ministre du Canada a émis un beau faire-part aux migrants syriens tout en portant la mention, peu importe les origines et la religion, le Canada accueille et sa présence se faisait vibrante et généreuse. Les Haïtiens ont compris le message même en l’absence de Justin Trudeau pour les soutenir et les encourager. Quant à Trump, son message est clair, net et bien compris. La clandestinité aux frontières des États-Unis ne passe plus et le respect de ses normes sur l’immigration devront être respectées et respectables. La crise migratoire devra dorénavant être vue dans notre modernité comme une illégalité et une clandestinité comme tous les autres pour qu’enfin la justice en pays démocratiques soit juste pour tous. Pourquoi la Loi sur l’immigration et le respect de nos frontières continueront de se faire violer par des crises migratoires planifiées et encouragées par le pouvoir de la politique et de la religion? Un pays ça appartient à son peuple et non à des dieux politiques ou religieux. Un pays ça ne se gouverne pas par coup de goupil ou par coup de glamour. En pays démocratiques, la loi de l’immigration et les frontières ne doivent pas se faire violer et les élus ont l’obligation de promouvoir un tel respect au lieu d’émettre des faire-part d’invitation aux migrants. L’admiration est un signe d’ignorance.

Simplecitoyenne

La crise migratoire fait vibrer nos élus

11 août 2017

Des migrants qui forcent nos frontières et qui défient notre Loi de l’immigration provinciale et fédérale font vibrer nos élus: le maire de Montréal, Denis Coderre, notre Premier Ministre du Québec, Philippe Couillard et notre Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau. Pas de crise en vue pour tous ces élus à idéologie libérale. Montréal, ville sanctuaire, Québec province accueillante et notre Canada vibrant au nom de la diversité et du multiculturalisme. Pas de crise en vue mais la présence de l’armée se commande.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui nous en met plein la vue. A quoi sert nos frontières et notre Immigration puisque nos élus encouragent dignement et fièrement qu’elles soient forcées et violées? On donne un permis de conduire afin de permettre une bonne gestion sur nos routes et tous citoyens (es) doivent respecter les mêmes réglementations. Pourquoi les frontières et les normes régissant l’immigration d’un pays peuvent-elles se faire abroger avec autant de facilité et de reconnaissance? Une crise migratoire est toujours un produit issu de la clandestinité, de l’illégitimité et de l’illégalité et toujours encouragée par des principes politiques et largement défendues et bien vues par toutes les religions. Chaque idéologie y trouve son compte. Depuis le monde est monde, que ce système de crise se maintient.

Comme simple citoyenne, je regrette mais la crise des migrants fait vibrer nos élus et ils essaient de nous convaincre qu’il n’y pas de crise mais seulement des haïtiens qui sont les victimes de la politique de Trump aux États-Unis et pour mieux nous faire croire qu’aucune conséquence n’affectera Montréal et le Québec, deux élus d’Haïti ont débarqué à Montréal pour aider les haïtiens à s’en sortir ou pour aider le Québec à s’en sortir. Haïti n’a jamais su maintenir sa propre politique en équilibre et Montréal a besoin de leur soutien et de leur aide. Arrêtons ce cirque qui nous prend pour des gogos. La crise migratoire nous a bel et bien atteint. Pourtant si loin de son embryon européen qui a pris forme avec la complicité des pires truands qui donnent naissance à de telle crise migratoire. Les États-Unis, sous la Présidence Trump a décidé de faire respecter ses frontières et son immigration mais effraie la planète entière. Pourtant, combien de pays de ce monde refuse l’immigration ou la violation de ses frontières?

Comme simple citoyenne, je souhaite nos élus arrêtent de nous mentir. Nous faisons face à une grave crise migratoire et la présence de notre armée canadienne le prouve très bien. Au Canada, on a toujours eu recours à l’armée dans des situations d’urgence et puis on a le culot de nous faire croire que la crise migratoire est bien loin de nous. Combien de temps devons-nous croire aux oraisons libérales de notre Canada et aux bonnes grâces des religions pour réaliser la crise migratoire nous atteint et elle fait vibrer nos élus pendant que nos enfants et nos vieux voient leurs services coupés faute de budget, nos assistés sociaux enquêtés et sermonnés ainsi que la santé qui n’arrive plus à soigner à temps ses malades. Référons-nous à certains proverbes pour mieux nous faire réagir face à la crise des migrants: Charité bien ordonnée commence par soi-même» ou orgueil bien ordonné se doit de bien paraître devant le monde entier? «Charbonnier est maître chez-soi», «Abeille sans reine, ruche perdue», « A Carême-prenant, chacun a besoin de sa poêle» «Admiration est fille de l’ignorance», quel beau proverbe qui nous explique c’est souvent parce que l’on ne connaît pas les choses ou parce qu’on ne les comprend pas, qu’on les trouve admirables. Ça semble le cas de nos élus qui vibrent au son de la crise migratoire. Pour eux, c’est admirable et peu importe le viol de nos normes sur l’immigration et le non-respect de nos frontières. Forcer la porte d’un pays c’est comme forcer la porte de notre domicile. Défier la loi sur l’immigration d’un pays, c’est aussi terrible que défier les autres lois du pays. Qui aura le courage de faire tomber une telle tendance qui commet ce genre d’offense à un pays? L’immigration a ses normes ainsi que nos frontières et tout le monde se doit de les respecter

Simplecitoyenne

Bill Clinton en vacances au Québec!

9 août 2017

L’ancien Président des États-Unis, Bill Clinton et sa famille prendront des vacances au Manoir Hovey à North Hatley, en Estrie, au Québec.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui porte sur les vacances des Clinton au Québec. Espérons que les Clinton rapporteront que de bons souvenirs de leurs vacances au Québec. Personnellement, je ne garde pas tellement un bon souvenir de la Présidence de Bill Clinton et davantage de la candidature de sa femme Hillary lors de la course à la Présidence de novembre 2016. Au point de me demander pourquoi le monde se fascine pour un tel acabit et pourquoi il paie le gros prix pour entendre cet ex-président des États-Unis qui a assombri la Présidence américaine par ses frasques sexuelles et qui se permet en toute honneur et gloire de dicter réussite et motivation à un auditoire d’administrateurs crédules ou anesthésiés. Bill Clinton n’a pas été seulement un cajoleur physique immoral mais est aussi devenu un cajoleur intellectuel immoral.

Comme simple citoyenne, je crois qu’il faut se souvenir non pas seulement des comportements sexuels inappropriés de Bill Clinton avec une stagiaire névrosée de la Maison-Blanche mais il faut vivement faire un rappel douloureux sur sa politique. Bill Clinton porte les conséquences de son silence face au génocide du Rwanda. Son refus de l’identifier clairement à l’ONU marquera le monde en 1994. Oublions-nous que c’est ce même Bill Clinton qui a la fin de son mandat présidentiel a accordé un pardon présidentiel à un milliardaire, Marc Rich dont le FBI recherchait pour évasion fiscale et complicité avec l’Iran dans des machinations et des grenouillages liées au pétrole. Comment un ex-président américain marqué par sa faiblesse de caractère et son immoralité a-t-il pu atteindre un public qui lui est si favorable au Québec? Quant à Hillary Rodham, elle prend toute sa visibilité lorsqu’elle y ajoute Clinton. Il faut avoir du culot pour avoir braqué des victimes d’actes sexuels dans sa course à la Présidence des États-Unis de novembre 2016. Pauvre Hillary Rodham, victime de son propre mari insatisfait sexuellement et qui oublie tout lorsque la cloche Clinton s’accroche à son nom pour la course à la Maison-Blanche.

Comme simple citoyenne, je refuse d’applaudir et d’écouter ce genre de personnages qui arpentent notre monde pour se faire adorer et admirer. La démocratie sert à protéger la politique des pays démocratiques contre tous dieux politiques. Actuellement, il faut se méfier des ex-élus puisque certains en quittant la politique envisagent de se faire couronner dieu mondialement. C’est le cas pour Bill Clinton et c’est aussi le cas pour Barack Obama qui a fermé les yeux sur ce qui se passe en Syrie et qui s’est présenté comme Président sous le thème de l’unité américaine et qui a quitté la Maison-Blanche sur celle de la division et de l’intimidation face à son successeur. Des hommes qui sont loin de la perfection et de la force et qui cherchent vénération dans le monde entier. Soyons lucides et refusons ce genre de dieu. Combien de gens paient le gros prix pour entendre ce genre de personnalités à deux faces?

Simplecitoyenne

12345...174