Vivre au Québec: une chance ou une malchance pour les homosexuels!

28 mars 2017

Eric Duhaime vient de susciter beaucoup d’intérêt au Québec pour son livre intitulé «La fin de l’homosexualité et le dernier gay qui paraîtra sous peu mais qui fait un grand sujet de débat actuellement au Québec avant même sa publication.

Comme simple citoyenne québécoise, je pose un simple regard sur cette actualité qui vient de donner un autre son de cloche sur l’homosexualité au Québec. Pour Eric Duhaime, l’évolution et l’acceptation de l’homosexualité au Québec sont presqu’un modèle à suivre. Ce qui provoque le soulèvement de ceux qui cherchent à promouvoir l’homosexualité au Québec comme une minorité encore bien présente et différente, classée et rattachée aux victimisations de toutes sortes. Eric Duhaime ne veut absolument pas milité pour ce genre de différence puisqu’il travaille et vit sans que sa personnalité ne soit ombragée par le choix de sa propre sexualité. C’est vraiment ce que j’ai retenu des propos d’Eric Duhaime. Bravo! Enfin quelqu’un qui me rejoint. Peu importe sa sexualité ou son handicap et bien lorsqu’on apprend à vivre parmi les autres c’est un beau signe qu’on rejette la différence sous toutes ses formes. Pourtant lorsqu’il est question d’homosexualité, la question revient toujours à la différence de son orientation sexuelle stimulée et véhiculée par un certain lobby qui finit toujours par rejoindre l’intérêt d’un pouvoir politique ou économique.

Comme simple citoyenne, je me sens vraiment moins seule maintenant à penser que notre Québec doit se libérer de la victimisation à outrance puisque notre Québec est un territoire évolué et évolutif. Quel plaisir d’entendre cette belle phrase d’Eric Duhaime «J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de chanceux et de moins en moins de malchanceux au Québec.» D’ailleurs, le Québec a toujours cherché à évoluer et il a fallu que son peuple force ses élus à l’écouter et le comprendre pour y parvenir. C’est pénible actuellement pour notre Québec de constater qu’il a travaillé pour mettre le catholicisme hors de notre politique et de nos chambres à coucher et qu’actuellement, notre humanité fait face à une guerre de religion et pire encore bafoue l’égalité entre les hommes et les femmes. Regardons le sort des femmes, des enfants et des homosexuels dans notre humanité actuellement et nous serons en mesure de gratifier notre Québec pour la vie qu’il nous offre actuellement.

Comme simple citoyenne, je crois vraiment la liberté ne colle pas à la différence. La liberté c’est d’accepter d’abord et avant tout, d’avoir droit à sa propre personnalité et de lutter contre ceux qui veulent la noyer dans celle de la masse. Refuser la différence pour vivre parmi les autres, c’est exactement la meilleure lutte contre ceux qui travaillent à maintenir la différence afin de l’exploiter sur tous ses angles et qui a pour conséquences la surenchère de la victimisation.

Comme simple citoyenne, je tiens à féliciter Eric Duhaime, un animateur de radio, un chroniqueur autant économique que politique, que l’on associe à la droite politique et au libéralisme économique pour sa sortie en faveur de notre chance de vivre et non d’une malchance de vivre au Québec. Personnellement, j’avoue qu’on a le droit de critique sur notre Québec mais on n’a pas le droit de désigner notre Québec comme homophobe, raciste ou islamophobe. Notre Québec est un territoire évolué et évolutif et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il veut être reconnu et respecté. En ce moment, nos élus ont porté atteinte à notre Québec, autant du côté municipal, national et fédéral en laissant croire à un Québec raciste et islamophobe et comme si ce n’était pas assez un érudit de McGill est venu ternir la réputation de notre Québec et sa honte a été dénoncée partout. C’est irrespectueux et intolérable parce que notre Québec a évolué et demeure évolutif et ceux qui affirment le contraire devraient se poser la question: Pourquoi on choisit de venir vivre au Québec? Débattre au Québec est devenu une impossibilité mais par chance qu’il existe des hommes et des femmes qui s’y acharnent pour le faire. Eric Duhaime fait partie de ce beau clan. Félicitations Eric Duhaime pour ta belle et noble prestation face à une certaine contestation du milieu homosexuel qui tient à sa culture de différence. Notre Québec n’a plus peur de parler et de s’affirmer et ceux qui cherchent à le faire taire trouveront des embûches sur leur chemin.

Simplecitoyenne

Obamacare sauvegardé!

25 mars 2017

Le Président américain, Donald Trump a retiré son projet de réforme de santé faute d’avoir acquis la majorité pour le faire.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui démontre la volonté du nouveau Président américain, Donald Trump de faire bouger la politique et l’économie de son pays vers de nouveaux horizons et c’est certain qu’il doit s’attendre à frapper le mur de l’immobilisme. Depuis 8 ans, les républicains et les démocrates se sont habitués à s’opposer réduisant ainsi le fonctionnement de la politique américaine selon leurs humeurs respectives. Tantôt on est d’accord et tantôt on est en plein désaccord ce qui crée un genre de surplace politique porteuse de conséquences désavantageuses et nuisibles pour la politique des États-Unis. Maintenant, on comprend mieux, pourquoi l’arrivée de Donald dans la politique américaine? La politique américaine a été vicée, clouée ce qui signifie aussi bloquée entre démocrates et républicains et même au niveau international le même phénomène a ressorti.

Comme simple citoyenne, je ne crois pas que l’on puisse se surprendre de voir certains projets et décrets du Président Trump se faire bloquer et interdire. Seuls certains journalistes s’en surprennent et deviennent incapables de nous expliquer le pourquoi. Donald Trump est arrivé au pouvoir présidentiel des États-Unis pour faire bouger la politique et l’économie américaines et face à une belle gang d’immobilistes et bien c’est certain qu’il frappe des noeuds difficles à défaire. Croyons-nous vraiment, le Président des États-Unis, Donald Trump est un homme qui se laisse impressionner par des barrières puisqu’il a choisi de faire de la politique pour répondre au besoin de changement demandé et exigé par la population américaine. L’Obamacare a servi les gloires et les attentes de Barack Obama mais ce système de santé ne pourra pas demeurer en place s’il bouffe une partie de la politique et de l’économie américaine puisque les États-Unis respectent leur économie basée sur le capitalisme et non sur le communisme. Peut-on leur reprocher leurs aspirations politiques et économiques honnêtes et franches? Les États-Unis ont toujours maintenu un oeil puissant sur la sécurité et la protection de leur territoire, a toujours maintenu leur propre défense, a toujours exorcisé leur politique et leur économie du communisme. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la politique des États-Unis en a eu plein les bras et plein la vue et son économie en a subi de graves conséquences. Maintenant, la démocratie des États-Unis a permis à sa politique de se soulever pour récupérer son économie et pour faire déclouer et dévicer sa politique qui était bien fixée.

Comme simple citoyenne, je pense ce qui est important ce n’est pas le maintien de l’Obamacare mais bien l’avertissement donné par le nouveau Président des États-Unis sur les effets à longs termes de l’Obamacare. Ce système de santé ne tiendra pas longtemps s’il parvient à devenir trop gourmand puisque la politique et l’économie américaines ne lui laisseront pas cette chance. Que les défits et les projets de réforme du Président Donald Trump soient bloqués, il n’y a rien de surprenant. Par contre, c’est surprenant de voir à quel point le peuple américain a décidé de débloquer leur politique devenue immobile. C’est certain que ça déplaît aux élus qui cherchaient à clouer et vicer la politique américaine. Regardons même l’effet de la justice américaine dans la course à la Présidence des États-Unis. Des failles informatiques sortaient leurs effets et la justice ne parvenait à l’expliquer. Les États-Unis s’éveillent pour renouveller leur politique, préserver leur économie et sauvegarder leur justice à l’abri des failles de l’informatique afin de mieux redonner sécurité et protection au pays.

Comme simple citoyenne, je puis affirmer que l’Obamacare est sauvegardée pour le moment mais supposons que les prédictions peu fortifiantes et favorables du Président Donald Trump, face à l’Obamacare se concrétisent qu’en penseraient ses opposants? Un suspence à suivre! Donald Trump! Un Président modelé sur personne qui fait réagir de nombreux latreille.

Simplecitoyenne

Motion sur l’islamophobie adoptée au Parlement

24 mars 2017

La Motion M-13, présentée par la député de Mississauga-Erin Mills en Ontario Iqra Khalid a été adoptée par plus des deux tiers des élus présents au Parlement pour le vote.

Comme simple citoyenne canadienne, je pose un simple regard sur cette actualité traitant l’islamophobie comme bien présente au Canada puisque les musulmans canadiens croient que la rage et la haine contre l’Islam s’observent et se commandent dans notre pays au point d’exiger de notre gouvernement la Motion M-13 contre l’islamophobie au Canada. Quelle coincidence! On parle d’islamophobie et on réclame des mesures pour l’enrayer mais on ne parle pas d’occidentophobie que vient de connaître la ville de Londres en Angleterre. Cet attentat terroriste islamiste a été commis par la rage et la haine face à l’Occident et on a ciblé la ville de Londres en Angleterre. Puis, le député de Québec solidaire (SQ) qui siège à l’Assemblée nationale, Amir Khadir vient de faire toute une sortie contre l’Angleterre pour son implication en pays arabes au point d’affirmer que ce pays occidental avait du sang sur les mains. Combien de sang coule sur les mains des terroristes islamistes dans toute notre humanité? Combien de musulmans et d’arabes ont choisi l’Angleterre pour avoir droit à la démocratie et ses valeurs démocratiques? Amir Khadir perd de sa crédibilité comme médecin et comme politicien en tenant de tels propos et il n’est pas le seul à sortir un tel langage ordurier face aux attentats terroristes islmaistes commises dans toute notre humanité. Au nom de l’Islam combien de barbaries et d’inhumanités se sont commises depuis des décennies et ça dure et persiste. Au nom de l’Islam on arme les enfants, on viole les femmes, on attaque les pays occidentaux, leurs symboles de démocratie et on bafoue leurs valeurs démocratiques et on sent vraiment que les musulmans cherchent à se protéger contre l’islamophobie dans leurs pays d’accueil mais ne se pointent jamais pour démoncer l’occidentophobie commise envers les occidentaux et leurs pays.

Comme simple citoyenne, je demande à notre jeune Premier Ministre du Canada Justin Trudeau de demeurer éveiller face à la rage et la haine qui se développent face à l’Occident, à ses pays, à leur démocratie et à leurs valeurs démocratiques. Nous voulons une humanité meilleure et bien tout le monde doit y participer et ceux qui commettent des barbaries et des inhumanités dans notre monde actuel sont les groupes radicaux islamistes et les musulmans doivent s’analyser et se positionner contre tous leurs enragés et leur haineux. Comment la députée de Mississauga-Erin Mills, de l’Ontario se sentait-elle au Parlement avec l’adoption de sa Motion M-103 pour démoncer l’islamophobie dans un tel concours de circonstance avec l’attentat terroriste qui vient de se produire à Londres faisant 4 morts et une quarantaine de blessés. Où sont les bons musulmans pour dénocer une telle rage et haine face à l’Occident, ses pays, sa démocratie et ses valeurs démocratiques? Puis, Amir Khadir a très bien exprimé sa haine et sa rage contre l’Angleterre aujourd’hui. Allez-y mes bons musulmans, mettez votre fierté à la bonne place pendant que notre humanité se veut meilleure pour tous et que l’on peut se permettre des attentats au nom d’Allah. Je ne suis pas islamopyobe mais je me mets en colêre de voir qu’en 2017, on peut encore tuer au nom d’une religion et puis on se retourne de bord en bons mesulmans pour nous faire sentir en pays occidentaux que nous méritons presque la colère et la rage des fous d’Allah et que eux doivent se sentir a l’abri de l’islamophobie.

Comme simple citoyenne, je crois cette motion accuse le Canada et les canadiens d’islamophobie. Savez-vous, je le prendrais bien si je ne poserais pas mon simple regard sur l’actualité de notre monde. Lorsque je regarde actuellement notre humanité aux prises avec une guerre de religion et que l’on cherche à la voiler et a porter des graves accusations contre l’Occident, ses pays, sa démocratie et ses valeurs démocratiques et bien on devrait renverser la vapeur et commencer à se protéger et à punir toute rage et rage qui mènent à de la violence inouïe contre l’Occident, ses pays et sa population puisque notre humanité ne plus supporter la folie meurtriêre commise au nom d’une religion. Les musulmans se plaignent de l’islamophobie en pays démocratiques et bien il commence à être temps que notre humanité se plaigne aussi de l’Occidentophobie qui a pour but de terroriser les occidentaux et de déstabiliser leur économie et leur politique.

Comme simple citoyenne canadienne, je suis incapable de haîr et de tuer une personne, ne venez pas me traiter d’islamophobe pour mon simple regard qui se pose sur cette actualité. Peut-on chercher une Motion universelle pour qu’enfin les musulmans parviennent à trouver l’amour entre eux et parviennent aussi à donner la paix à notre humanité?

Simplecitoyenne

Londres: attentat terroriste islamiste

23 mars 2017

Attentat terroriste islamiste à Londres qui a fait 4 morts et une quarantaine de blessés, en ce mercredi aprês-midi du 22 mars 2017. Un homme a lancé sa voiture sur la foule sur le pont de Westminster, face à Big Ben avant de poignarder à mort un policier en essayant de pénétrer dans le Parlement britannique.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui nous fait encore frémir puisque le terrorisme islamiste vient de poser encore un autre geste inhumain et barbare face à l’Occident et à la démocratie de ces pays. En ce mercredi, un terroriste a choisi Londres, dans un point stratégique fréquenté par les touristes tout en s’attaquant à un officier de l’ordre et de la paix qui assumait la protection et la sécurité du Parlement.

Comme simple citoyenne, je crie et hurle de douleurs avec toutes les familles endeuillées et les nombreux blessés de cet attentat perpétré par un fou islamiste qui a déversé une violence inouïe diriger vers un pays démocratique occidental. Nous avons eu au Québec un jeune universitaire qui a commis un attentat à la mosquée de Québec et les musulmans ont étiquetté les québécois d’islamophobes. Où sont les musulmans pour crier honte à l’Islam pour tous les attentats terroristes islamistes qui se commettent tous les jours dans notre humanité? Pourquoi les musulmans ne s’expriment pas face à la rage et la haine des radicaux islamistes face à l’Occident et à ses pays démocratiques? L’Occidentophobie ça existe et on vient d’en avoir un autre bel exemple. La démocratie des pays occidentaux vaccine sa population contre la peur que cherche à semer en Occident ces terroristes islamistes. Ce qui vient de se passer à Londre prouve hors de tout doute que le terrorisme islamiste s’attaque à la démocratie des pays occidentaux. Ce terroriste a choisi des endroits précis qui détonne vraiment ses intentions contre l’Occident. Il a choisi un endroit très symbolique prisé par le tourisme en plus de visé le Parlement gardé et sécurisé par un policier. Le pont de Westminster, le Big Ben, la grande roue de London Eye située à l’autre bout du pont où les gens regardaient dans l’immobilité la plus totale l’inhumanité et la cruauté d’un tel attentat.

Comme simple citoyenne canadienne, j’offre mes plus sincères sympathies à toutes les familles et les blessés de cette violence inouïe. J’offre aussi mes sympathies à toute l’Angleterre et plus précisément à la ville de Londres où a été commis cet attentat terroriste islamiste. Encore une autre fois, prenons conscience que l’occidentophobie existe dans notre monde actuel. Dommage que l’on essaie de le taire en donnant l’étiquette d’islamophobie aux pays occidentaux démocratiques qui sont victimes de la rage et de la haine des radicaux islamistes. Dans une humanité qui se veut meilleure, comment pouvons-nous accepter des conflits et des attentats commis au nom de la religion? Pouvons-nous accepter le retour à la barbarie et à l’incivilité au nom d’Allah? Je frissonne juste en écrivant ce genre de questionnement. C’est évident que nous devons nous affirmer pour dire un NON catégorique face à une telle violence qui se continue dans notre monde actuel. Quelle est la responsabilité du monde musulman face aux attentats commis par les terroristes islamistes? J’ai honte pour eux et lorsque l’on garde le silence sur une telle violence commise au nom de l’Islam c’est presque de la complicité. C’est certain que je vais me faire étiquetter d’islamophobe. Je crie et hurle, je ne suis pas capable de tuer une mouche parce que justement j’ai appris le respect de la vie, de ma propre vie et de celle des autres. Comment peut-on attenter à la vie des autres et à sa propre vie au nom de sa religion? Autrefois, on se tuait et entretuait pour les religions parce qu’on y domptait et dirigeait le cerveau des hommes pour le faire. De nos jours, on cherche un pays meilleur et une humanité meilleure pour tous y compris les femmes et les enfants. Quelle déception!

Simpoecitoyenne

Procès de Bertrand Charest entraîneur de ski alpin

22 mars 2017

Bertrand Charest, un entraîneur de ski alpin est accusé de 57 chefs d’agressions sexuelles et de contacts sexuels à l’endroit de 12 jeunes skieuses qu’il entraînait. Il subit son procès actuellement et certains témoins le décrivent doux comme un agneau et on a de la difficulté à le voir comme agresseur.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité judiciaire qui démontre à quel point la personnalité d’un agresseur peut devenir imperceptible et indiscernable. Peut-on se surprendre que face à un abuseur, plusieurs de son entourage n’a rien vu, n’a rien su et n’a rien à dire? Certains témoins au procès de Bertrand Charest nous le prouvent assez bien par leur témoignage. Souhaitons-nous que notre justice entre dans le même jeu que les religions qui cherchent à protéger et défendre leurs abuseurs pour mieux faire taire leurs victimes?

Comme simple citoyenne, je crois le procès de Bertrand Charest accusé d’avoir abusé sexuellement des jeunes skieuses en étant en position d’autorité puisqu’il était leur entraîneur donne un indice plutôt décourageant pour encourager les victimes d’agressions sexuelles à dénoncer leur abuseur puisqu’on essaie de dresser un bon profil à cet entraîneur malgré les lourdes accusations accablantes qui pèsent contre lui. C’est évident que ce genre d’individu n’a pas intérêt à laisser paraître des traces d’abuseur dans sa personnalité surtout lorsqu’il est un entraîneur de ski alpin pour jeunes skieuses. Dommages pour ces jeunes filles qui portent et qui porteront des séquelles dans leur propre vie. Ce que je trouve contracditoire, c’est d’inciter nos jeunes à porter plainte à la police pour les agressions sexuelles mais au procès, c’est presque décourageant pour eux d’entendre le beau vernissage de personnalité de leur propre agresseur. Dans le cas de Bertrand Charest, cet entraîneur de ski alpin a profité de son poste pour combler ses besoins et contacts sexuels. C’est un homme incapable de diriger sa sexualité vers des adultes et c’est pas juste au Québec que l’on trouve ce genre de comportement puisque c’est un fléau mondial. Combien de jeunes et d’enfants sont aux prises avec ce genre d’abuseur à la personnalité imperceptible et indicernable? Comme parents et grands-parents, on nous appris à faire confiance à ceux qui s’occupent de nos enfants et nos petits-enfants mais on devrait aussi apprendre à exercer une réelle vigilance et surveillance sur nos jeunes afin de les protéger contre les adultes qui les guettent et les attirent pour combler leurs besoins sexuels.

Simplecitoyenne

Version du FBI sur leurs failles informatiques

21 mars 2017

Le directeur du FBI, James Comay a confirmé le lancement à la fin du mois de juillet 2016, des enquêtes sur une éventuelle «coordination » entre les membres de l’équipe de la campagne Donald Trump et le gouvernement russe tout en battant en brèche les accusations de mise sur écoute de la Trump Tower par Barack Obama.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui démontre un cafouillage au niveau de la justice américaine lors de la course présidentielle des États-Unis en novembre dernier. C’est évident que la justice américaine a eu ses vribations face au départ de Barack Obama à la Présidence des États-Unis qui voyait gagnante Hillary Clinton pour protéger ses assises politiques. Par contre, le populisme a réussi un vrai coup d’éclat pas seulement pour les États-Unis de notre Amérique du Nord mais pour tout le monde entier. Ce qui déplaît et inquiète les élites, les orateurs, les moralisateurs et les endoctrineurs de notre monde qui crache sur le peuple qui n’attend plus après les faux penseurs, élites, philosophes, spécialistes politisés au bout, ainsi que toutes les propagandes et sondages contrôlés et diffusés en masse et pour la masse afin de réduire l’effet de la démocratie envers la politique des pays démocratiques.

Comme simple citoyenne, je crois le FBI devrait chercher vraiment à identifier ceux qui ont des intérêts à canaliser les fuites d’informations classifées et qui en sont les vrais auteurs qui répondent à une telle demande afin que ceux-ci soient jugées et sentencées. Barack Obama ne s’est jamais préoccupé vraiment des failles informatiques de l’Agence centrale de renseignements (CIA) mais ça l’a bien servi pour accuser la Russie favorisant la candidature de Trump à la Présidence des États-Unis. Un moyen comme un autre pour mieux contester la victoire de son successeur à la Maison-Blanche. Peut-on parler vraiment de l’influence russe sur la politique américaine pour mieux nous faire gober le départ de Barack Obama qui a entaché la politique et la démocratie des États-Unis en ruant pour maintenir les démocrates au pouvoir pour mieux protéger ses assisses politiques?

Comme simple citoyenne, je trouve dommage que la politique et démocratie des États-Unis ont à subir une telle pagaille. Personnellement. je suis convaincue Donald Trump n’est pas responsable du départ manqué de Barack Obama à la Maison-Blanche puisqu’il en subit les conséquences. Le régne politique de Barack Obama a plongé la politique américaine dans l’immobilisme le plus total et je crois qu’il en a pris conscience seulement lors de son départ à la Présidence américaine. Une grande et belle gueule pour endormir la politique mais peu efficace pour l’éveiller et la réveiller. Tout le contraire de Trump qui réagit et confronte le monde actuel. C’est drôle de voir tous ces érudits, philosophes, penseurs pour les autres et diffuseurs de pensée de masse qui tremblent devant la personnalité de Trump et qui reprochent au populisme d’avoir fait élire un impulsif, un indiscipliné et déconnecté de la réalité politique. L’Europe tremblotte face à la Présidence de Trump qui répond au changement de faire de la politique dans le contexte actuel de notre monde où le droit de la personne et des libertés de toutes sortes viennent amoindrir la base de la démocratie en politique qui est l’intérêt général de sa population. Un pays ça appartient à son peuple. Pourquoi le peuple, le populaire ou le populisme en politique font-ils tant d’effets négatifs sur notre monde actuel? Justement parce que la majorité des pays de notre humanité sont gouvernés par des voleurs de pays ou des élus voleurs de pays qui se fichent de la protection et de la sécurité de leur population pour ensuite se retourner de bord pour inviter les pays démocratiques à prendre en main leurs irresponsabilités. La mission de l’ONU doit changer de cap: rendre responsable ces pays de leur propre malheur et les mettre au banc des accusés au lieu de toujours répondre à leurs demandes pour mieux les protéger.

Comme simple citoyenne de notre belle et grande Amérique du Nord, je souhaite que les États-Unis et surtout sa justice prennent en considération l’atmosphère causé par le départ présidentiel de Barack Obama. Je trouve injuste de voir à quel point Donald Trump a été méprisé par le Président sortant. Trump n’a que quelques mois à la Présidence des États-Unis et on peut sentir que ça brasse la politique, l’économie et la justice américaine. Je crois les américains observent leur pays avoir le goût de se sortir de l’immobilisme politique qui a duré assez de temps pour les affliger. Donald Trump a des ailes d’un vrai diable politique contrairement à Barack Obama qui déployait toujours ses ailes angéliques. La politique d’un pays a-t-elle vraiment pour but de faire adorer et aimer ses élus ou de faire des pieds et des mains pour faire de la politique selon les attentes de l’intérêt général de sa population? En démocratie, le premier énoncé de Loi d’un pays est la sécurité de son territoire et la protection de sa population. Le peuple en démocratie réclame le respect de ces deux bases démocratiques. Alors, il n’y a rien de surprenant de voir le peuple réagit pour être entendu et écouté par ses politiciens surtout en pays démocratiques.

Simplecitoyenne

Votre beau programme: c’est pas beau!

18 mars 2017

Notre société d’État nous impose Votre beau programme animé par Véronique Cloutier. Dommage que ce moment de télévision ne soit pas si beau. Par chance qu’il y a notre beau programme: Deuxième chance animée par Marina Orsini et Patrick Lagacé pour nous faire oublier Votre beau programme qui déplaît au lieu de plaire.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur ce genre d’actualité puisque notre société d’État, Radio-Canada est payée par tous les contribuables canadiens. Votre beau programme animée par Véronique Cloutier est bien loin de nous détendre et de nous amuser dans un monde où tout le monde cherche le rire et la moquerie à tout prix. D’ailleurs, Véronique Cloutier se case dans l’humour et on sent très bien qu’elle évolue mieux dans celle d’animatrice au lieu de la bouffonnerie. Peut-on affirmer que Véronique Cloutier vient de se cogner le nez dans Votre beau programme puisqu’elle a toujours eu de beaux succès partout où elle a passé? Je ne crains pas pour elle puisqu’elle est une femme forte bien loin de la victimisation.

Comme simple citoyenne, puis-je affirmer avec des pincements au coeur que Votre beau programme n’est pas mon beau programme. Le beau programme offert présentement par Radio-Canada est Deuxième chance animée par Marina Orsini et Patrick Lagacé. Un programme qui est beau à voir et à entendre et qui se situe bien loin des délires de clown. Par contre, le programme quotidien de Marina Orsini à notre télévision étatique ne favorise pas la culture puisqu’un matin j’ai rebondi en attendant une invitée nous expliquant comment plier des chandails et des draps. Je vous assure qu’en tant que femme j’ai rebondi en me demandant si on nous prenait pour des cruches à remplir. L’émission Marina Orsini et ses invités est une émission qui a sa place. Par contre, le choix de ses invités parfois laisse parfois, je dis bien parfois à désirer.

Comme simple citoyenne franche et spontannée, je me suis permise de critiquer Votre beau programme à Radio-Canada tout en ne manquant pas de leur faire savoir que pour moi Mon beau programme n’est pas celui de Véronique Cloutier à Radio-Canada cette année mais bien celui de Dernière chance animée par Patrick Lagacé et Marina Orsini, diffusée le samedi soir à Radio-Canada à 8h. Qui peut me permettre d’affirmer ce genre de choix? Radio-Canada vit grâce à l’argent de tous les contribuables canadiens. C’est un peu comme la politique, nous avons un mot à dire puisqu’elle fonctionne sur le même principe. Comme citoyens (es) nous avons ce droit de regard mais tout en demeurant respectueux et honnête.

Simplecitoyenne

Après la tempête de neige, la tempête politique!

18 mars 2017

La tempête de neige qui a tombé sur le Québec, le 14 et 15 mars dernier a fait une terrible cafouillage sur l’autoroute 13 mais n’a causé aucune perte de vie. Par contre, dans la petite municipalité de St-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, près de Montmagny, deux hommes ont perdu la vie en cherchant, en demandant et en attendant des secours qui ne se sont jamais pointés. Ce qui a eu pour effet de déclancher à l’Assemblée Nationale du côté des partis d’opposition, une vraie tempête politique. Le Premier Ministre du Québec, Philippe Couillard a été mis au banc des accusés pour toutes les conséquences de cette tempête de neige au point d’avoir à s’excuser devant la population du Québec.

Comme simple citoyene, je pose un simple regard sur cette actualité qui nous permet de constater que tout peut servir à soulever une tempête politique sans vraiment réfléchir plus loin que le bout de son nez. Un Premier Ministre n’est tout de même pas responsable de toutes les irresponsabilités commises par des irresponsables lors de cette grosse tempête de neige qui a déferlé sur le Québec. Par contre, ceux qui ont prises de graves décisions ou ceux qui ont ommis de prendre des décisions lors de cette épaisse tempête de neige doivent se retrouver au banc des accusés. Par contre, pour les deux personnes qui ont demandé, cherché et attendu du secours lors de cette tempête de neige et qui n’ont pas été entendu par personne, ça nous indique que le temps qu’on prenait autrefois pour se soucier des autres en plein coeur d’une tempête a bien changé. Pouvons-nous imaginer que les deux hommes se trouvaient sur une rue principale au coeur d’une très petite municipalité et un des hommes est sorti de son camion tout enterré par la neige pour se diriger vers une maison. Il a cogné et personne ne lui a répondu. Ça me crève le coeur puisque mon père autrefois, attelait son cheval pour aller secourir des gens pris dans la grosse tempête. Notre famille se souciait des autres malgré que nous avions tous le cul bien au chaud dans notre maison ancestrale. Le drame de cette tempête de neige est bien là. On ne se soucie pas des autres puisqu’on a tendance à tout attendre de l’État au point d’oublier ce qui se passe dans notre propre entourage. C’est exactement ce qui est arrivé à ces deux employés de Transport Gilmyr, Pierre Thibault et Michael Fiset qui sont morts dans leur grosse camionnette, prêt d’un amas de neige d’une hauteur de 10 pieds devant le 115 de la rue principale à st-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, tout prês de l’autoroute 20 dans notre Québec .

Comme simple citoyenne québécoise, je regrette qu’une telle tempête politique se lève face aux conséquences de la grosse tempête de neige. Notre Premier Ministre du Québec, Philippe Couillard n’est tout de même pas responsable pour les irresponsabilités des irresponsables puisque les municipalités ont aussi leurs torts à avouer et il n’est surtout pas responsable des portes qui ont resté verrouillées pendant que des hommes cherchaient de l’aide pour se sortir d’une mort qu’ils pressentaient venir. L’État peut-il vraiment prendre la relève des coeurs humains qui ne sont plus programmés à se soucier des autres? Dans mon enfance, lorsque se levait une grosse tempête de neige et que des gens étaient pris dans la route, ma mère stimulait mon père et mes frères à porter secours à ces gens au point de les responsabiliser face à la vie de ces gens qui étaient coincées dans leurs voitures. Notre famille ouvrait la porte de notre maison afin que les rescapés de la tempête puissent profiter de sa chaleur tant et aussi longtemps que la tempête durait. C’est ainsi qu’on forme des coeurs authentiques et spontannés. S’il vous plaît arrêtons cette tempête politique puisqu’elle devient aussi épaisse que celle de la tempête de neige.

Simplecitoyenne

Second décret sur l’Immigration de Trump: bloqué

17 mars 2017

L’entrée en vigueur du second décret sur l’Immigration du Président américain, Donald Trump dont les rectifications ont été apportées sur les éléments les plus contestés vient d’être bloqué par deux juges fédéraux des États-Unis.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard sur cette actualité qui est bien loin de surprendre puisque c’est le magistrat d’Hawaï, Derrick Watson qui s’est avancé en premier pour le faire et par la suite un juge fédéral de Seattle dans l’est de Washington a accepté une demande des États de Washington et de l’Oregon et qui par la suite a pris une motion suspendant le décret pour 14 jours. Ces juges fédéraux sont convaincus le décret du Président Trump est illégal et contraire à la Constitution des États-Unis pour discrimination basée sur la religion et l’origine nationale contrairement au Président américain, Donald Trump qui est convaincu la protection du pays et la sécurité de sa population doivent avoir priorité sur l’immigration. Donald Trump est prêt à aller en Cour suprême pour défendre son décret.

Comme simple citoyenne, Je crois nous sentons encore les ombres de Barack Obama planés sur la Maison-Blanche. Les démocrates ne lâchent pas le pouvoir au successeur de Barack Obama et ça se ressent par le pouvoir de la justice américaine. Le nouveau Président des États-Unis a un début de Présidence pénible. Donald Trump subit le pic de la démolition et il ne lâchera pas puisqu’il a bien l’intention de faire changer le cap de la politique américaine. Réfléchissons sérieusement, la politique des États-Unis regarde les États-Unis et elle a besoin de réagir devant le contexte actuel de notre monde ce que Barack Obama a ignoré de faire puisqu’il n’avait pas de force pour produire des solutions. Pas surprenant que son départ a servi à mettre des bâtons dans les roues de la nouvelle Présidence américaine et en a profité pour chercher à l’intimider.

Comme simple citoyenne, je regarde le Président américain, Donald Trump, un travailleur acharné qui veut changer des choses face à un monde qui se cherche un ordre mondial. Les États-Unis sont-ils prêts à laisser tomber leur politique et leur économie dans ce genre de norme et de subordination mondial? La justice américaine a-t-elle le droit de s’ingérer dans la politique américaine? Depuis le départ de Barack, on démolit continuellement la Présidence de Donald Trump. Ça se voit en pays antidémocratiques ce genre de comportement. Donald Trump depuis qu’il est devenu Président des États-Unis doit se battre continuellement pour se faire entendre et comprendre. Par contre, il ne s’en plaint pas. Quel Président a affirmé: «Je suis dans un travail de démolition»? Sûrement Le Président français François Hollande et sûrement pas le Président américain, Donald Trump.

Comme simple citoyenne, je pense le peuple américain apprécie Donald Trump pour son action qui secoue la Maison-Blanche et la politique américaine puisque sur le règne d’Obama, la politique américaine souffrait d’un immobilisme record. Un congrès polarisé d’un côté les démocrates et les républicains de l’autre. Les uns bloquant les autres. Le successeur de Barack, Donald Trump est fort pour brasser la Maison-Blanche comme il le fait. Le peuple américain s’ennuie-t-il de Barack ou c’est Barack qui s’ennuie du peuple? Le peuple américain veut-il vraiment un changement de cap à leur politique, à leur économie et à leur justice? Un pays ça appartient à son peuple en démocratie et ça le respecte: Acceptation du résultat présidentiel, acceptation du parti qui a rapporté le vote, respect de la durée du mandat et départ présidentiel sans ruade et sans intimidation. C’est la base de la démocratie. Quant aux décisions politiques, elles appartiennent à la politique. Quant aux lois d’un pays: sécurité et protection du territoire. Les élus qui négligent cette base de justice d’un pays démocratique et bien ils font offenses à la vraie base de la démocratie si solide pour garder un pays en ordre et en paix. Un pays ne peut se gouverner sur les attentes d’une minorité puisque la démocratie appelle à gouverner et gérer un pays selon l’intérêt de sa population.

Simplecitoyenne

Que se passe-t-il au Québec!

14 mars 2017

Une caricature de Jean-Marc Phaneuf publié dans un journal Transcontinental, le 8 mars dernier, Journée internationale de la femme qui dessinait notre Premier Ministre du Québec, Philippe Couillard en djellaba s’apprêtant à tirer une pierre sur son ex-députée, Fatima Houda-Pépin pour lui dire: «Bonne Fête Fatima». Fatima Houda-Pépin est une ex-députée libérale partisane féroce de l’identité québécoise et de la laïcité pour le Québec. Notre Premier Ministre du Québec a demandé des excuses et le journal Transcontinental s’est offensé et s’est agenouillé face à la demande de Philippe Couillard.

Comme simple citoyenne, je pose un simple regard face à cette actualité qui nous permet de nous questionner. Que se passe-t-il au Québec? Dans notre Québec évolué et libre? D’où vient le vent qui soulève des poussières pour contaminer l’évolution et la liberté de notre Québec? Qui commande des sondages et est à la recheche de spécialistes et spécialités pour démontrer le Québec est islamophobe et raciste envers les musulmans? Au nom de qui faut-il condamner des caricatures?

Comme simple citoyenne québécoise, je crois le Québec ne peut même pas s’allier à notre politique québécoise en ce momment pour défendre la reconnaissance de son évolution, son droit à la liberté d’expression et à la contuinité de sa lutte pour l’égalité des hommes et des femmes. Les politiques libérales des partis libéraux du Québec et du Canada au pouvoir actuellement mettent au banc des accusés notre Québec pour son droit à l’identité et à la laïcité. Pire encore, c’est au nom de l’islamophobie et du racisme que nos élus parviennent à le faire. Comme si notre Québec participait à faire lever les conflits de notre monde. Que se passe-t-il dans notre Québec? Les politiques libérales du Québec et d’Ottawa face à l’immigration et l’attitude de nos élus sont bien plus choquantes et offensantes pour notre Québec que cette simple caricature de Jean-Marc Phaneuf. Pourquoi alors se morfondre dans les excuses! Nos élus depuis qu’un jeune fou universitaire a terrorisé des musulmans à la mosquée de Québec, les musulmans québécois et canadiens crient racistes et islamophobes et on répond à leurs attentes. Ces musulmans oublient comment et combien les québécois (es) ont été choqués, humiliés et perturbés de voir qu’un tel attentat a été commis sur notre territoire québécois. Notre regard se pose continuellement sur les fous d’Allah qui terrorisent notre monde actuel et jamais nos musulmans canadiens et québécois manifestent et osent accuser les leurs. Nos élus peuvent-ils par coup de sondages et études nous démontrer que la crainte des musulmans est fondée pour mieux étouffer la nôtre. Il faut regarder les conflits de notre monde actuel et on nous défend d’en tirer nos propres conclusions.

Comme simple citoyenne, je crie injustice face à notre Québec présentement. Nos élus libéraux autant à Québec qu’à Ottawa sont liés pour nous gouverner par leur propre vision de notre monde. Dans un monde actuel, qui est bien loin de la franchise, de l’honnêteté et de l’intégrité puisque personne n’est au rendez-vous pour mettre au banc des accusés les fous d’Allah. On aime mieux parler de crise migratoire, de crise humanitaire au niveau mondial et au niveau de notre Québec et bien on parle d’islamophobie et de racisme. Qui sème le vent récolte la tempête. Le vent commence à soulevé ses poussières au Québec et nos élus y sont pour beaucoup puisqu’ils refusent tout comme Hollande le fait en France un pouvoir sans aile pour son peuple. Des vrais prétentieux qui renient le droit au peuple de se faire entendre. Populisme, racisme et islamophobie, une trilogie pour faire taire le Québec. Le Québec a résisté et résistera toujours pour son évolution et sa liberté et c’est peut-être pour cette raison que les musulmans québécois et canadiens s’en plaignent au lieu de crier et de manifester face à leurs fous d’Allah. Au Québec, on a eu un fou qui a terrorisé les musulmans et ils n’en reviennent pas pendant que dans plusieurs régions de notre monde leurs fous d’Allah s’en donnent à coeur joie. Que se passe-t-il au Québec? Il faudrait renier ce qui se passe actuellement dans notre monde et accentuer ce qui s’est passé au Québec en nous accusant des pires mots envers le monde musulman. Dieu merci, on est tolérant pour se faire traiter de raciste, d’islamophobe et de populiste. Le peuple se réveillera pas parce qu’il ne croit plus en sa démocratie et sa politique mais tout simplement parce que nos élus dirigent selon leur propre vue de notre monde. Dans un monde qui a perdu sa franchise, son honnêteté et son intégrité. Corruption dans la construction, dans la police et qui s’étend même dans nos établissements financiers et bancaires de nos pays. Je quitte car j’ai énormément de peine et de noeuds dans la gorge de voir les accusations portées contre notre Québec par nos propres élus. Le pouvoir permet-il ce genre d’accusations envers un peuple réaliste qui ne fait que se retourner vers son identité, la laïcité, son droit à la liberté d’expresion et à l’égalité des sexes pour absorber les coups des vrais coupables qui perturbent notre humanité. Les fous d’Allah il faut les taire et aucun sondage et étude nous parvient chaque jour pour compter ses morts et ses blessés. Que nos musulmans se redressent envers une telle situation ce qui atténuera certainement une meilleure compréhension de leur propre situation.

Simplecitoyenne

12345...166